Offres du territoire
Site dédié aux professionnels de la gérontologie
Recherchez un partenaire

Garde malade auxiliaire de vie et aide à domicile qui fait quoi

Il existe des solutions permettant aux personnes âgées qui présentent une dépendance de préserver au maximum leur autonomie.

 

Le garde malade joue un rôle essentiel dans l'accompagnement d'un patient, ceci aux côtés des professionnels médicaux, de manière continue et quotidienne et en fonction des besoins propres du patient dont il a la charge.

L'objectif d'un garde malade est d'accompagner des personnes fragiles, dans un état de dépendance qui peut être temporaire ou permanent, à travers l'ensemble de leurs tâches de la vie quotidienne. Le garde malade pourra ainsi aider le patient à s'alimenter et à s'hydrater correctement tout au long de la journée. Il veillera à ce qu'il puisse se déplacer en toute sécurité au sein de son domicile au moyen du matériel de maintien qu'il utilise. Il devra également jouer un rôle de soutien psychologique, en rassurant la personne et en lui tenant compagnie. Il pourra également avoir comme mission, en fonction des besoins spécifiques du bénéficiaire, de passer la nuit à ses côtés pour toute intervention nécessaire éventuelle.

C'est bien sûr en collaboration avec le personnel soignant que le garde malade effectuera sa prestation. Il a d'ailleurs pour mission d'informer les professionnels de santé de tout état de santé inhabituel qui viendrait à survenir afin que ces derniers puissent prendre les mesures nécessaires pour la bonne santé du patient.

 

L’aide à domicile assiste la personne accompagnée dans les tâches de la vie quotidienne. Elle peut intervenir tous les jours ou seulement de temps en temps, en fonction du degré de dépendance de la personne aidée.

L’aide à domicile ne nécessite pas de formation initiale pour exercer son métier. En effet, elles interviennent sur l’environnement de la personne (entretien standard du logement, nettoyage des sols, des vitres, courses, entretien du linge, repassage…).
En revanche, comme l’auxiliaire de vie elle doit avoir les qualités d’écoute et de dialogue que requiert l’aspect social de ces métiers.

 

Le métier d’auxiliaire de vie sociale (AVS) est validé depuis 2002 par un Diplôme d’Etat d’Auxiliaire de Vie Sociale (DEAVS) qui remplace le CAFAD (Certificat d'Aptitude aux Fonctions d'Aide à Domicile). Les auxiliaires de vie sociales sont les plus diplômées, elles ont un domaine d’intervention plus large. En effet, l’auxiliaire de vie doit aussi se charger d’apporter son aide pour les actes essentiels de la vie quotidienne comme la toilette, le lever et le coucher, elle doit l’assister dans ses déplacements et lors des sorties extérieures. L’auxiliaire de vie sociale ne doit jamais se substituer à la personne qu’elle aide. Elle doit l'encourager à accomplir toutes les tâches qui sont encore à sa portée dans le but de maintenir ce qui lui reste d'autonomie. Les actes paramédicaux ne sont pas de la responsabilité de l’auxiliaire de vie sociale. Bien entendu, elle peut apporter une aide à la toilette, à l'habillement, mais tous les soins nécessitant la possession d'un diplôme spécifique ou la manipulation de la personne sont à exclure.

Garde malade auxiliaire de vie et aide à domicile qui fait quoi.png