Offres du territoire
Site dédié aux professionnels de la gérontologie
Recherchez un partenaire

Mon patient a moins de 60 ans mais est en perte d'autonomie que faire

La personne handicapée ou son représentant légal peuvent prétendre à une série d’aides ou de prestations permettant de répondre à l’inclusion dans la vie ordinaire de la personne handicapée. Une demande complète est à déposer auprès de la MDPH. Sur la base des éléments fournis, l’équipe pluridisciplinaire d’évaluation (EPE) formulera une proposition à la CDAPH (Commission des droits de l’autonomie des personnes handicapée) pour décision.

La CDAPH peut ouvrir une série de droits ou décider de la mise en œuvre d’aides au bénéfice de la personne handicapée en fonction de la nature de la demande, le type de handicap, la situation personnelle de la personne handicapée, les réponses seront différentes, et adaptées :

  • Dans le cadre d'un maintien à l'emploi ou d'une recherche d’emploi, il peut faire l’objet d’une reconnaissance travailleur handicapé (RQTH). Celle-ci ayant vocation à lui offrir un statut protecteur ou des aides appropriées notamment en matière d’insertion professionnelle.

  • De même, la compensation du handicap peut être prise en compte dans les actes de la vie quotidienne par l’octroi de la Prestation de compensation du handicap (PCH). Celle-ci couvre les besoins humains, les besoins techniques, l’aménagement de logement. Cependant, elle fait l’objet d’une éligibilité règlementaire précise.

  • Au vue de son handicap, l’adulte handicapé peut bénéficier de cartes reconnaissant une contrainte plus ou moins lourde : carte de mobilité inclusion avec mention

  • Enfin, une série d’accompagnement peuvent être nécessaires et spécifiques notamment par l’intervention de services : Service d’aide à domicile auprès de la personne handicapée ou d'une prise en charge adaptée en établissements : Foyer Accueil médicalisé (FAM), Maison d’Accueil médicalisée (MAS), Etablissement d’Hébergement pour personne âgées dépendantes (EHPAD) dérogation possible pour les moins de 60 ans... La gravité du handicap et l’autonomie de la personne restent toujours les éléments permettant la désignation du type de structure la plus adéquate à la situation de l’intéressé.

 

Plus d’informations sur :

http://www.essonne.fr/sante-social-solidarite/handicap/aides-et-prestations-adultes/#prestation_de_compensation_du_handicap_pch

https://www.cnsa.fr/compensation-de-la-perte-dautonomie/du-projet-de-vie-a-la-compensation/quelles-reponses

https://www.cnsa.fr/compensation-de-la-perte-dautonomie/la-compensation-individuelle-du-handicap

Mon patient a moins de 60 ans mais est en perte d’autonomie, que faire.png