Offres du territoire
Site dédié aux professionnels de la gérontologie
Recherchez un partenaire

Mon patient ne s’occupe plus des repas, que faire ?

Parfois, avec l’âge, l’appétit diminue, l’envie de cuisiner aussi et l'on rencontre des difficultés à faire ses courses. Continuer à avoir une alimentation équilibrée est important pour prévenir les risques de dénutrition, et de chutes.

 

Différentes aides sont envisageables au domicile :

  • Bénéficier de portages de repas à domicile permet de continuer à manger des repas complets et équilibrés sans avoir à faire les courses ou la cuisine.

La personne bénéficiaire d’un service de portage de repas choisit ses menus toutes les semaines  à partir d’une proposition communiquée par le service ainsi que le nombre de repas souhaités. Ces repas peuvent être adaptés aux besoins du bénéficiaire en cas de régime particulier, par exemple régime sans sel. Les repas sont ensuite livrés sous forme de plateaux-repas. La plupart du temps, le plateau-repas est à réchauffer. Les plateaux repas du week-end sont généralement livrés le vendredi. Plusieurs types d’organismes sont susceptibles de proposer un service de portage de repas à domicile :

 

  • Bénéficier d’un passage d’une auxiliaire de vie afin de veiller à ce que les repas soient bons, équilibrés, et facile à manger pour la personne âgée (morceaux pré coupés ou purées le cas échéant afin d’éviter les fausses routes). Les repas sont généralement préparés un par un. L’auxiliaire de vie peut aussi préparer plusieurs repas qui seront ensuite réchauffés le soir ou le lendemain par la personne âgée. Les courses servant à la préparation des repas peuvent être faites par l’auxiliaire de vie ou par un tiers. Mais lorsque la personne âgée en est physiquement capable, les courses sont également l’occasion pour elle de sortir, et de faire de l’exercice en toute sécurité, car elle est accompagnée par une auxiliaire de vie professionnelle qui pourra au besoin lui donner le bras et l’aider à reprendre confiance en elle. Les auxiliaires de vie sont formées pour stimuler l’autonomie des personnes âgées tout en prévenant les risques de chute.

 

4. Mon patient ne s’occupe plus des repas, que faire.png