Hébergements

Que la personne âgée soit toujours active, autonome ou en perte d’autonomie, elle peut décider de modifier son cadre de vie pour diverses raisons : rompre la solitude et/ou l’isolement, se rapprocher de sa famille, disposer de services adaptés et appropriés pour répondre à de nouveaux besoins…

Les raisons sont nombreuses et propres à chaque personne. L’important est que chacun puisse trouver la solution qui correspond à sa situation. Est proposé dans cette rubrique, l’ensemble des solutions d’hébergement existantes aujourd’hui pour les personnes âgées de plus de 60 ans. 

 

Quels hébergements ? 

 

Résidences autonomie (ex Foyers Logement)

Les résidences autonomie sont des logements autonomes, à mi-chemin entre le domicile et l'EHPAD. Elles sont constituées de studios, T2, T3 principalement. Les résidents emménagent avec leurs meubles et effets personnels. Non médicalisés, ces logements sont proposés en location.

 

Le décret du 27 mai 2016 de la loi d’adaptation de la société au vieillissement définit une liste de prestations minimales délivrées aux personnes vivant dans les résidences autonomie :

  • Gestion administrative de l’ensemble du séjour (état des lieux, contrat de séjour)
  • Mise à disposition d’un logement privatif avec la possibilité d’installer le téléphone et de recevoir la télévision
  • Mise à disposition et entretien des espaces collectifs
  • Accès à une offre d’actions collectives ou individuelles de prévention de la perte d’autonomie au sein de la résidence autonomie ou à l’extérieur
  • Accès à un service de restauration et de blanchisserie
  • Accès à internet au moins dans une partie de la résidence autonomie
  • Accès à un dispositif de sécurité apportant au résident une assistance et un moyen de se signaler 24h/24h
  • Accès aux animations et aux activités organisées dans l’enceinte de l’établissement et organisation d’activités extérieures

Les résidences autonomie sont conçues pour accueillir des personnes âgées autonomes qui ne peuvent plus ou n’ont plus l’envie de vivre chez elles à cause d’une baisse de revenus, de difficultés d’accès aux commerces ou d’un sentiment d’isolement.

Les personnes doivent être âgées d’au moins 60 ans et être valides et autonomes (GIR 5 ou 6, Il est possible d’être admis en GIR 4 sous certaines conditions).

Comme toute location, les résidents peuvent bénéficier de l’APL et pour certaines personnes dont les ressources sont inférieures au montant de l’ASPA à l’aide sociale à l’hébergement si l’établissement dispose d’une convention avec le Conseil départemental dans ce sens.

 

 

Accueil familial :

Proposé comme une alternative à l’hébergement en établissement, l’accueil familial est une solution d’hébergement pour les personnes âgées qui ne peuvent ou ne veulent plus vivre chez elles, momentanément ou définitivement. Ce dispositif est proposé par des accueillants familiaux agréés par le Conseil départemental. Ces accueillants reçoivent des personnes âgées ou des personnes handicapées dans leur domicile et leur font partager leur vie de famille, moyennant rémunération. Ils proposent aux personnes accueillies un accompagnement ponctuel ou au long cours dans un cadre familial qui leur permet de bénéficier d’une présence aidante et stimulante et d’un accompagnement personnalisé. Les accueillants familiaux peuvent accueillir des personnes seules ou en couple. Cette forme d’accueil est encore rare dans certains départements mais la loi du 28 décembre 2015 relative à l’adaptation de la société au vieillissement vise à la développer. L’accueillant familial intègre la personne accueillie à la vie quotidienne de sa famille. Il prend en compte ses besoins, ses souhaits et ses aspirations afin de lui proposer un accueil personnalisé. Il assure l'hébergement et la restauration de la personne accueillie ainsi que l'entretien de ses effets personnels et des pièces mises à sa disposition. Les personnes accueillies peuvent bénéficier selon leur autonomie et leurs ressources financières :

 

 

Colocation intergénérationnelle :

Qu’elle soit entre seniors ou intergénérationnelle, la colocation intergénérationnelle est une solution d’hébergement économique. Elle permet aux seniors d’avoir une présence rassurante, de rompre la solitude et d’avoir une aide pour les tâches quotidiennes.

 

Accueil de jour :

L’accueil de jour vise à accueillir à la journée, demi-journée des personnes âgées dépendantes vivant habituellement à leur domicile (possibilité de plusieurs journées dans la semaine). L’objectif est de préserver et maintenir l’autonomie des personnes et soulager les aidants.

L’accueil de jour s’adresse :

  • principalement aux personnes âgées atteintes de la maladie d’Alzheimer ou maladies apparentées et, pour certains accueils de jour, aux personnes atteintes d’autres maladies neuro-dégénératives comme la maladie de Parkinson par exemple ;
  • aux personnes âgées en perte d’autonomie physique.

L’accueil de jour permet aux personnes âgées :

  • de bénéficier d’un suivi régulier et d’un accompagnement adapté,
  • d’entretenir leurs capacités grâce aux activités adaptées proposées lors de l’accueil de jour,
  • de renouer des liens,
  • de sortir de chez elles.

L’accueil de jour permet à leurs proches :

  • de pouvoir libérer du temps durant la journée,
  • de pouvoir échanger avec les professionnels de l’accueil de jour, de ne pas rester seuls avec des questions et de partager des inquiétudes,
  • de pouvoir échanger avec d’autres familles vivant la même situation.

Une prise en charge financière est possible avec l’APA en fonction du GIR de la personne. Le reste à charge de la personne accueillie dépendra du tarif initial.

Accueil de jour.jpg

 

 

Hébergement temporaire :

De quelques semaines à quelques mois (maximum 3 mois), les établissements (résidence autonomie comme EHPAD) proposent de plus en plus ce type de solution pour faire face à des difficultés ponctuelles (retour hospitalisation, vacances des aidants…) qui rendent difficiles le maintien à domicile ou pour préparer progressivement une entrée définitive dans l'établissement.

Les personnes peuvent bénéficier d’une aide financière sous certaines conditions. Se renseigner auprès de l’établissement ciblé.

 

 

Etablissements d’Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes (EHPAD)

Les EHPAD sont des établissements médicalisés s’adressant à des personnes âgées dépendantes de plus de 60 ans ayant besoin d’aide, d’assistance et de soins au quotidien. Ces personnes peuvent être partiellement ou totalement dépendantes de l’aide de quelqu’un dans les actes de la vie quotidienne, c’est-à-dire en perte d’autonomie pour des raisons physiques ou mentales.

Les EHPAD sont à même d’accueillir les résidents atteints de la maladie d’Alzheimer et de maladies apparentées.

Les EHPAD peuvent être des établissements publics, autonomes ou rattachés à un hôpital, soit des établissements privés à but non lucratifs (fondation, association loi 1901) ou privés à but lucratif, appartenant à des groupes ou à des personnes morales.

Quels que soient leurs statuts, les EHPAD offrent des services tels que la présence de personnel sur site 7 jours sur 7, la restauration, la blanchisserie, des animations ainsi qu’une surveillance médicale.

Les résidents et leurs proches sont ainsi déchargés de toute l’intendance quotidienne.

Les seniors résidant dans ces établissements peuvent bénéficier d’aides financières telles que l’APA (allocation personnalisée d’autonomie) ou l’APL (aide personnalisée au logement).

Les EHPAD mettent en place avec la personne accueillie (et sa personne de confiance) un projet d'accompagnement personnalisé adapté aux besoins comprenant un projet de soins et un projet de vie visant à favoriser l'exercice des droits des personnes accueillies.

Les EHPAD signent une convention avec le Conseil départemental et l'ARS qui leur apportent des financements en contrepartie d’objectifs et de qualité de prise en charge.

Selon les EHPAD, des unités spécialisées peuvent proposer un accueil et des activités spécifiques :

 

Les Unités de Soins de Longue Durée (USLD)

Les unités de soins de longue durée sont rattachées à des établissements sanitaires et sont destinées à des personnes très dépendantes qui ont besoin d'une surveillance médicale constante (jour et nuit).

 

Les Unités d’Hébergement Renforcé (UHR)

Les UHR proposent un hébergement pour 12 à 14 personnes. Elles accueillent des personnes atteintes de la maladie d'Alzheimer ou maladie apparentée avec des troubles du comportement sévères.

Un projet de soin est adapté à la personne ainsi qu’un projet de vie personnalisé. Les familles et les proches sont encouragés à y participer.

 

Les Pôles d’Activités et de Soins Adaptés (PASA)

Un PASA accueille chaque jour un groupe de 12 à 14 résidents d’EHPAD atteints de la maladie d’Alzheimer ou maladies apparentées et présentant des troubles modérés du comportement.

L’objectif du PASA est de maintenir le lien social, mobiliser les fonctions sensorielles, retrouver les gestes de la vie quotidienne (toilette, habillage, cuisine…), maintenir, stimuler ou réhabiliter les fonctions cognitives restantes et prévenir les troubles de la marche et de l’équilibre.

Certains établissements proposent un PASA ou une UHR.

Enfin, l’environnement architectural est adapté aux personnes accueillies et se différencie du reste de la structure.